Le Cabaret Noir

Antre des Vamps
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chaoskhorne : undead possédé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Seytahn
Lilithieuse d'Abred
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7187
Age : 2010
Localisation : Devant des chairs appétissantes, miam !
Clan : VAMPS
Race : Morte-Vivante Vampire
Date d'inscription : 07/05/2006

MessageSujet: Chaoskhorne : undead possédé   Ven 26 Mai - 15:11

Chaoskhorne a écrit:
Chapitre un

Un démon désavoué

je (chaoskhorne) vais vous conter l'histoire de belakor le demon. tout ceci commenca il y a environ 600 ans.

Belakor était le plus puissant démon à la solde du chaos universel.
Il savait maîtriser toutes les armes et tous les sorts car il était le meilleur démon n’ayant jamais existé sur les terres, et tous tremblaient devant lui car ils savaient que, lorsqu’il arrivait, leurs heures avaient sonné.
Voici une description de son aspect démoniaque c’était un démon d’environ 2m30 de haut, de couleur de peau noirâtre, ses doigts se terminaient par de longues griffes acérées.
Des extensions d’os pointues sortaient partout sur son corps, ses grandes ailes de types chauves souris étaient aussi couvertes de griffes et de crânes récoltés pendant les combats... et sur sa poitrine on pouvait voir le symbole du chaos marqué au fer rouge.
Ses pouvoirs démoniaques lui permettaient aussi de traverser les dimensions.



C’est ainsi qu’il se retrouva dans le monde du lorndor. Ce monde était le paradis pour lui. Combien de batailles et de morts pouvait-il ramener auprès de ses dieux !
Mais ce monde était bizarre, chacun de ces morts réapparaissait un peu plus loin sans qu'il puisse les posséder. Quelle déception pour ce démon!

Pris d’une colère noire, il attrapa le premier venu et il le désintégra. Cette victime n’était pas réapparue. Envahi de joie, il jeta son plus gros sort de mort et plus d’une centaine de personnes moururent et ne réapparurent pas. "Les lorndoriens se disaient que ce monde n'avait pas été si cruel puisque auparavant une mort leur permettait une résurrection, alors que le fléau infligé par le monstre les vouaient à une disparition irrévocable."
Ils cherchèrent la cause de se désordre et finirent par trouver le démon.

Les lorndoriens firent cause commune et réunirent une armée composée de l'alliance et la horde pour tenter de vaincre le démon. Il fut attaqué par plus de dix milles hommes.
La bataille fut rude pour les lorndoriens car aucun mort ne pouvait revenir, mais ils essayaient de tenir tête à cet être féroce. Il en détruisit plus de la moitié avant qu'un traître (ou un héros, chacun son point de vue) le frappa dans le dos avec une arme magique (les seules capables de traverser son armure démoniaque). Blessé et à genoux il lança un dernier sort de destruction avant de sentir une drôle de chaleur sur son visage.



Un être bizarre (un chaman tauren du nom de cerberus) lui dit que son temps était fini et dans un éclair, son corps fut changé à jamais. L’ex démon voyait ce personnage avec des yeux différents, ses bras, qui n’étaient avant que muscles et griffes ressemblaient a ceux de ses ennemis ; il avait aussi perdu ses ailes. Tous ses pouvoirs avaient disparu ainsi que toutes ses capacités martiales, il était devenu un elfe. Ne sachant plus quoi faire, il erra sans but pendant des années puis il se fit recueillir par un petit groupe d’elfes, ils ne le reconnurent pas car maintenant il était un des leurs. Ils lui apprirent qu’ils étaient des magiciens et que lui aussi en était un. Il décida de réapprendre la magie pour trouver celui qui lui avait fait cela et se venger de ce vil tauren. Il se tourna vers la magie de l'eau.



Ainsi commença sa quête du tauren, il le chercha pendant des mois mais il ne trouvât jamais cet être. Bien plus tard il fut engagé dans le clan LTA (juste avant la guerre contre les ewig).
Belakor commençait à prendre un peu ses marques dans ce monde. Il chassait un peu, se faisait frapper sans raison, juste parce qu’il appartenait aux LTA ou parce qu’il était un elfe. Tout ce passait pour le mieux jusqu'au jour, ou, du haut des remparts du palais, il vit une armée se rapprocher. Il reconnut, au drapeau qui flottait devant eux, que c’était les EWIG. Ils avaient décidé de se venger. Ils voulaient en finir avec son clan, les raser de la carte du lorndor.

La bataille faisait rage déjà depuis longtemps quand une drôle de pensée traversa l’esprit de belakor : une petite voix qu’il n’avait jamais entendu dans sa tête hurlait et pleurait car trop de bains de sang, de carnages sans fin finirent par dégoûter cet ex démon.
Il commençait à réfléchir en elfe. Il essaya de ne pas l’écouter et voulut jeter ses sorts d’attaques sur l’ennemi mais rien ne sortait, il traversa le champ de bataille en sens inverse pour retourner au palais, afin de regarder dans la bibliothèque quel nouveau sort il pourrait lancer.

Belakor fut gravement blessé pendant cette traversée mais il ne mourut pas, car un LTA le soigna en utilisant un sort qu'il ne connaissait pas. Belakor demanda à cet homme de lui apprendre ce sort, ce qu’il fit. Belakor essaya son nouveau sort sur un allié mourrant et celui pu repartir au combat comme neuf. L'elfe comprit que c’était le seul sort qu’il pourrait lancer à partir de maintenant et il décida de devenir soigneur, pour qu'un jour l'être qui l'a transformé voit qu’il a changé et lui rende, peut être, tous ses pouvoirs. On peut toujours rêver.



Chaoskhorne a écrit:
Chapitre deux

seconde traîtrise

Belakor avait une nouvelle famille, il fut adopté par un couple composée d’une elfe et d’un humain. Ce couple allait avoir un enfant. Dreiz fut son nom, cet humain s'épanouissait sur les terres tranquillement, belakor l’avait entraîné à la magie et son père au combat, c’est ainsi que ce garçon devint équilibré dans la maîtrise de la magie et le maniement des armes.
Belakor aimait bien ce petit, il avait même rejoint le même clan sous ses conseils. Mais belakor était loin d'imaginer les manigances de ce vil humain. Dreiz apprit l’histoire de belakor car celui-ci, ayant confiance en dreiz, lui racontât tout ; le démon, la guerre, la transformation. Dreiz était passionné par cette histoire mais pour de mauvaise raison. En effet, ce demi elfe était passionné par la quête de pouvoir et pour se faire il avait pactisé avec un tauren du nom de sartek et un troll dénommé trollique.

A eux trois ils décidèrent de tuer belakor pour prendre ses pouvoirs. Ils mirent au point un plan pour le tuer et créèrent un sort de capture d’âme. Ils passèrent à l’action par une nuit sans lune alors que belakor se reposait dans le palais LTA. Ils purent rentrer facilement car dreiz était un LTA. Arrivés dans sa chambre ils frappèrent en même temps le pauvre elfe, dreiz visa son coeur, sartek sa gorge et trollique son ventre. Ils lancèrent leurs sort de capture mais leurs faibles niveaux firent rater leur sort ainsi belakor succomba de suite à ses blessures mais son âme ne pu être enfermée dans le piège de ces traîtres.


Chaoskhorne a écrit:
Chapitre trois

Réincarnation et sacrifice

Près d’un paisible village du Lorndor, loin de toute l’agitation de la guerre, vivait un couple d’humains et leur enfant ; l’homme, n’ayant pas choisi une vie de héros mais une vie de fermier, s’appelait Chaoskhorne. Sa femme, qui s’appelait Keria, était la plus jolie du village. Elle aidait Chaos dans les tâches de la ferme, elles s’occupait des animaux et allait vendre les produits de la ferme au village. Le couple s’aimait tendrement et leur fils était le fruit de leur amour. Un jour où Keria devait aller au village, Chaoskhorne l’interpella :

« J’ai un mauvais pressentiment, laisse-nous t’accompagner. »

Keria lui répondit:
« N’aie pas peur, mon chéri, je sais me défendre »
Puis elle prit la tête de Chaos et lui fit un long baiser, ensuite elle prit leur fils dans ses bras et lui fit un long câlin avant de le reposer dans les bras de son père. Keria leur dit :

« A demain, mes amours. »

Keria avait confiance en elle, elle connaissait la route et elle savait se défendre car elle avait appris l’art de la magie avec son frère qui était un des grands héros du Lorndor.

Il était l’heure de partir au village. Keria embrassa Chaoskhorne et leur fils et prit la route sur la charrette du couple. Le voyage prend une demi-journée et généralement Keria revient le lendemain après avoir passé la soirée chez ses parents. Mais le voyage se passa autrement. A l’orée d’une forêt, un groupe de bandits arrêta la charrette de Keria pour en voler le contenu.
Keria lança ses sort d’attaque sur les bandits et en tua trois, mais leur chef etait monté à l’arrière de la charrette et transperça le corps de Keria avec son épée. La pauvre s’écroula sur le sol, gisant dans son propre sang.

L’âme de Belakor, qui voyageait en quête de vengeance assista à la scène. Le démon vit ici un moyen de revenir car Keria n’étant pas une héroïne du Lorndor, elle ne possédait pas la capacité de revenir d’entre les morts. Belakor fonça dans le corps de Keria qui se mit à tressaillir. Les bandits virent ceci et leur chef dit :

« Bah, ça doit être les nerfs. Mes amis, c’est notre plus beau butin depuis 6 mois. Buvons à ceci et à la mort de nos compagnons. »

Belakor commençait à maîtriser ce nouveau corps. Il se releva, devant l’air stupéfié des bandits. Les yeux de Keria brillaient d’un rouge maléfique, ses ongles avaient poussé pour faire des griffes. Belakor voulait tester ses nouvelles capacités, il fonça sur les bandits et en massacra la moitié d’une attaque. Les autres lui foncèrent dessus et plusieurs réussirent à le toucher mais sans aucun dégât. Le corps de l’undeadette possédée ne ressentait plus la douleur, c’etait une coquille vide, une marionnette que belakor faisait bouger a sa guise. Encore deux sorts et il ne restait plus que le chef. Celui-ci se mit à genoux implorant la pitié de Belakor.

« Pitié, ne me tuez pas ».

Belakor souriait de toutes ses dents, avant d’arracher la moitié du visage du chef avec ses dents puis il se lécha de tout ce sang avec sa langue. Ensuite il partit en direction du village.

Le lendemain, dans la ferme de Chaoskhorne. Celui-ci s’inquiétait du retour de sa femme. Celle-ci avait 6 heures de retard. Ceci ne lui ressemblait pas. Il confia leur fils à ses parents et partit en direction du village. Arrivant près de la charrette, une vision d’horreur lui sauta aux yeux. La charrette était la mais il y avait un tas de corps déchiquetés a coté. Chaos chercha sa femme mais il ne la trouva pas. Ceci rassura que peu Chaoskhorne qui fouilla les environs avant de retourner chez lui pour faire plus de provisions. Arrivé chez ses parents, il leur dit :

« J’ai trouvé la charrette mais elle n’était pas la, je vais prendre des provisions et je vais partir a sa recherche. Je suis très inquiet. »

Chaos voyagea a travers le Lorndor pendant 3 mois à la recherche de Keria, il apprit l’art de la magie auprès d’un vieux maître pour pouvoir se défendre en cas d’attaque. Tous les soirs il s’endormait en pensant à sa femme. Allait-elle bien, était elle encore en vie. Une forte émotion le traversa et il pleura à chaudes larmes. Après son voyage sans succès, il rentra chez lui et continua ses travaux sans l’entrain qui le possédait avant. Les aliments n’avaient plus de goût, tout était fade. Leur fils se demandait quand sa maman serait de retour. Il priait tous les soirs dans ce but.

Au bout de deux ans, leur fils, qui avait maintenant 4 ans, accourut en vitesse dans la maisonnée.

« Papa, papa, j’ai vu maman dans le champ d’à côté. Vite dépêche-toi. »
Chaos répondit :

« Quoi ? Vite allons-y. »

Chaos et son fils partirent dans les champs et virent Keria (Belakor) en train de manger un paysan. Chaos s’interrogea :

« Mais que fais-tu chérie, c’est horrible. Et où étais-tu passée depuis tout ce temps. »

Keria ne répondit pas et continuait à manger.

Le fils s’approcha d’elle en courant.

« Maman !!! »

Keria le repoussa d’un violent revers de la main, le petit roula vers l’arrière. Ses côtes s’étaient fracturées et avaient transpercé un des ses poumons. Le petit avait du sang qui coulait des lèvres.
Chaos le prit dans ses bras et l’enfant dit :

« Pourquoi maman a fait ça … »

Puis il s’évanouit avant de succomber à ses blessures. Ceci mit Chaos dans une colère noire.

« Pourquoi as-tu fait ça ?! »

Keria répondit avec une voix démoniaque :

« Mais qui es-tu ? Petit humain, encore une nouvelle victime à ajouter à mon palmarès. Tiens le gamin est mort. Mouah ah ah ah ah ah ah ah !!!!!! »
« Espèce de monstre, qu’as-tu fait de ma femme ? »

Belakor fonça sur Chaoskhorne et lui mit un violent coup de poing dans le ventre. Celui-ci valsa dans une meule de foin et s’évanouit.

Bien plus tard, Chaos revint à lui et alla à l’enterrement de son fils. Devant sa tombe il jura:
« Ta mère n’est plus elle-même, je te fais le serment de la libérer du mal qui la corrompt. »

Chaos fit des études sur les envoûtements et les possessions démoniaques. Il découvrit un sort permettant de bloquer une âme dans un corps, cependant le corps devenait mort-vivant. Chaos prit la décision de faire ce sort pour sauver le corps de sa femme. Pour que celle-ci repose enfin dans la paix. Chaos partit en recherche du démon qu’il découvrit plus tard dans une auberge ; Chaos réussit à l’attraper avec l’aide de plusieurs condisciples du vieux maître. Chaos et les disciples attachèrent Belakor dans la salle d’invocation, celui-ci jurait de tout détruire si on ne le lâchait pas. Mais les chaînes magiques utilisées pour l’attacher résistaient à son pouvoir.
Le vieux maître apparut et se dirigea vers Chaoskhorne.

« Tu es sûr de vouloir cela ? »
« Oui, pour ma femme et mon fils, je me dois de réduire ce démon à néant. »
« Le démon ne sera pas détruit mais sera en dormance, tu es bien au courant ? »
« Oui, je ferai tout pour qu’il ne revienne pas. »
« Le sort est irréversible, une fois fait vos deux âmes seront liées à jamais. »

Chaos prit une grosse inspiration avant de dire :

« Allons-y. »

Le rituel commença avec le vieux maître en chef de cérémonie. Le démon était attaché sur une table en marbre et chaos se trouvait assis sur lui, il caressa une dernière fois la joue de sa femme avant qu’une lumière ne les traverse tous les deux. L’âme du démon commençait à rentrer dans le corps de Chaoskhorne. Celui-ci gémissait de douleur. Une violente explosion de lumière fit chuter tout le monde présent pour le rituel. Lorsqu’ils se relevèrent, Chaos se tenait debout sur la table, portant le corps inanimé de sa femme. Il la regarda et lui dit:

« C’est pour toi que j’ai fait ceci. Je ne t’en veux pas de la mort de notre fils, tu n’étais pas toi-même. »
Puis Chaos embrassa sa femme une dernière fois avant de partir en pleurant enterrer celle ci a côté de la tombe de leur fils.

Son plus grand combat ne faisait que commencer.

_________________
Mon blog
Revenir en haut Aller en bas
http://satyneh-la-gratinee.over-blog.com
 
Chaoskhorne : undead possédé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» objet à posséder absoooolument !
» Condition [Si objet possédé] & Walk to hotSpot ?!
» Posséder une Veyron : combien ça coute...
» tactica possédés
» UNDEAD NIGHTMARE - test ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cabaret Noir :: En Piste ! :: Sur les Planches !-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit