Le Cabaret Noir

Antre des Vamps
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pres des palissades

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
chaoskhorne
Ronchounou en Kilt
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2149
Age : 35
Localisation : Mort
Clan : Mort
Race : Mort
Date d'inscription : 07/05/2006

MessageSujet: Pres des palissades   Sam 12 Fév - 12:10

A peine sortis, Syhl stoppa chaos car elle devait lui remettre quelque chose.

... tenez, Sieur Chaoskhorne... j'ai réussi à me procurer cet onguent dont je vous parlais tantôt. J'espère qu'il apaisera vos douleurs et aidera à guérir vos blessures.

Chaos pris la potion offerte par Dame Syhl et la mis dans sa besace puis s'approcha d'elle , prenant appui sur sa nouvelle canne.

Si je ne me retenais pas, je vous embrasserai d'être aussi prévenante avec moi...

Regardant au loin, il vit une ombre bizarre qui semblait étrange.

Oh mais qu'est ce qu'il y a par la bas.

Chaos, laissant Syhl quelques instants, pressa son pas comme il le put puis tomba face a face avec un monstre qui tentait de monter la palissade. L'élémentaire fonça dessus, engageant le combat.

Ce monstre était bien plus puissant que lui et malgré ses blessures, Chaos lui faisait tête. Il enchainait comme il pouvait sort et esquive mais il prenait de sacré contre en retour. D'un coup rapide et puissant, l'élémentaire projeta le vamps au loin..... Il eu juste le temps de voir Reptice achever le monstre avant de se relever pour retourner voir dame Syhl.

Syhl se retourna et hurla en voyant Chaos debout, à nouveau ensanglanté, qui fut aux prises avec une grosse et vilaine bébête.


... Non mais vous le faites exprès ou quoi ?!!!

Elle se jeta sur sa besace et sortit charpie, bandages, fil, aiguille, et se remit à panser le mage comme elle le put en pestant et en grommelant.


...mmgngngnmng... non mais ...mmgngngnmng... pèce d'imbécile ...mmgngngnmng... inconscient ...mmgngngnmng... t'en foutrais moi de la chasse ...mmgngngnmng...
finir par le tuer moi-même s'il continue ...mmgngngnmng... sale gosse...mmgngngnmng...


Voyant qu'il avait exagéré a se remettre au combat si tôt, chaos décida de se calmer un peu. Il regarda Syhl dans les yeux puis lui dit avec une voix calme et douce.


Excuse moi.

Il pris ensuite ses mains dans les siennes puis les regarda.


Tu es encore couverte de mon sang......

Je sais que je devrais me reposer mais rester inactif, voir quasi impuissant a cause de ses blessures me chagrine au plus haut point.
Je ne veux pas être un boulet pour les vamps.......ou pour toi qui passe ces derniers temps a me soigner.....

Il s'approcha ensuite lentement d'elle, lui déposa un baiser sur la joue puis alla s'assoir près des palissades du palais.

Syhl se calma instantanément aux paroles de Chaos. Elle se sentait même un peu honteuse de s'être emportée ainsi. D'autant plus qu'elle comprenait parfaitement ses motivations et son envie d'action après tant de temps à demeurer cloîtré dans sa loge.

Elle alla rejoindre le Vamp adossé à la palissade et s'assit juste contre lui, légèrement de biais, le dos appuyé contre son bras valide, et elle posa sa tête sur son épaule avec précaution.


Tu n'es pas un boulet, Chaos... Jamais tu ne le seras.

Le "tu" était revenu spontanément.

Pardonne moi de m'être emportée ainsi. je n'aurais pas dû.

Elle ferma les yeux et huma délicatement les odeurs qui montaient de la Terre au cœur de la Nuit, la tête toujours posée sur l'épaule de Chaos.

Mais parfois... quand on se sent désarmé ou inutile face à une situation qui nous dépasse...quand les mots ne viennent plus... il n'y a que la colère qui puisse traduire... l'inquiétude... et l'attachement qu'on porte à ceux qui nous sont proches.

Sa voix se perdit dans un murmure qui alla se fondre dans la nuit noire.

Chaos passa son bras autour de la taille de Syhl. Il était assez épuisé et ses yeux se fermèrent quelques instant.

Il était bien ainsi, ce n'était pas arrivé depuis longtemps.


Merci d'être la....
Revenir en haut Aller en bas
Syhl
VAMPS
avatar

Féminin
Nombre de messages : 264
Clan :
Race :
Date d'inscription : 21/11/2010

MessageSujet: Re: Pres des palissades   Lun 14 Fév - 18:09

Syhl rouvrit les yeux après les paroles de Chaos, mais demeura immobile et silencieuse.

Devant eux, le spectacle était de toute beauté. Le ciel était encore embrasé par les derniers rayons du soleil, et les arbres se découpaient sur le ciel en feu, en étranges silhouettes fantomatiques.

Syhl regardait le ballet de couleurs sans le voir vraiment, laissant ses pensées vagabonder comme elle le faisait souvent.
Elle aussi, elle était bien. Pour une fois. C'était un de ces rares et délicats instants à vivre, dont il faut avoir conscience de la fragilité et de l'éphémérité, pour les apprécier pleinement. Rendre chaque seconde, chaque minute d'une expérience, mille fois plus précieuse, mille fois plus savoureuse, en sachant qu'elle peut être aussi la dernière. Connaître sa finalité, pour la vivre à fond et ne pas avoir de regrets ensuite. Ne jamais oublier que la Vie ne donne pas... qu'elle prête seulement.


Elle ferma les yeux à nouveau.
Dans son passé elle avait enduré bien des souffrances, pour ne pas avoir compris cela plus tôt. La mort de son père, celle de son frère ainé, puis celle de Viviel. Ou la douloureuse séparation d'avec ses anciens frères d'armes, les Born In The Teardrop. Tant d'attaches qui s'étaient rompues, tant de liens qui s'étaient brisés, avec leurs cortèges de douleurs et de larmes, et en toile de fond la rage à constater son impuissance à maîtriser sa propre existence. Souffrances, cris, larmes, rage, désespoir... déchaînement de sentiments destructeurs qui l'avaient petit à petit poussée vers la folie, au bord du gouffre.

Et puis il y avait eu cette main tendue. Cette main gantée de cuir noir.
Et à son contact, une renaissance... sa renaissance. La compréhension dans une lente et progressive analyse de soi. La découverte, par la confrontation d'abord, puis le questionnement ensuite, de tout un pan d'elle-même dont elle ignorait l'existence. Comme si elle venait d'ouvrir les yeux. Un nouveau regard sur elle-même, qui entraina un nouveau regard sur le Monde qui l'entourait. Un flot de questions, bien souvent sans réponses directes, chacune de ces questions en soulevant une ou plusieurs autres mais amenant paradoxalement une fraction de réponse à l'interrogation initiale. Comme des portes débouchant sur des couloirs contenant eux-mêmes d'autres portes.

Et parmi tout ce qu'elle avait pu découvrir, il y avait cela, qui avait radicalement changé sa conception de l'existence et sa perception du monde. Le fait que chaque chose n'existe que parce qu'elle a une fin en soi. Que ce qui faisait souffrir autant n'était pas tant la croyance illusoire que quelque chose puisse être éternel, que le fait de s'accrocher désespérément à cette chose lorsqu'elle disparaît en essayant de nier sa disparition. Que la nuit, n'était nuit, que parce qu'elle était précédée, et suivie, par le jour. Que tout ce qui avait un début, devait avoir une fin.
En tout. Même en Amour.
Mais cela, inconsciemment, elle avait voulu l'oublier. Toute à son bonheur, elle s'était sans s'en rendre compte voilée la face, aveuglée, et n'avait pas su (ou voulu ?) se souvenir de ce qu'elle avait découvert à propos de l'éphémérité de chaque chose. Dans le domaine du Coeur il est souvent très difficile d'appliquer des principes de Raison; la Vie s'était chargée de le lui rappeler cruellement en lui reprenant son Amant, comme pour lui donner une ultime...


La jeune femme ouvrit grand les yeux tandis que la compréhension se faisait brutalement. Le soleil avait disparu depuis longtemps, remplacé par une nuit brumeuse qu'éclairait la lune de manière diffuse derrières les nuages.
Voila pourquoi il était parti. Il ne l'avait pas rejetée. Elle était arrivée au bout de ce qu'il avait pu lui transmettre. Sa dernière leçon. L'occasion pour elle de mettre en pratique ce qu'elle avait appris et découvert auprès de lui. De même que certains oiseaux poussent leur progéniture hors du nid pour les obliger à prendre leur envol, de même que l'adulte lâche la main de son enfant pour qu'il fasse ses premiers pas seul, de même avait-il rompu volontairement les liens qui les unissaient, pour qu'elle puisse tracer sa propre route.

Syhl sentit ses yeux s'embuer, à la fois au souvenir de ces instants si forts qui les avaient unis tous les deux, dans une pleinitude et une osmose telle qu'elle n'en avait jamais connue; et de chagrin à constater une fois de plus que cette période de son existence était belle et bien révolue.
Mais au travers de ses larmes brillait une étincelle d'une rare intensité. De la fierté. De la gratitude aussi.
Fierté d'être allée jusqu'au bout, d'elle-même, de ce qu'elle avait appris. Fierté d'avoir su tirer seule les enseignements de cette ultime expérience auprès de lui. Et gratitude envers celui qui lui avait permis de devenir aujourd'hui celle qu'elle était. Qui lui avait montré le Moyen de voir. Qui lui avait offert des fondations solides sur lesquelles elle allait pouvoir construire sereinement un A-venir riche d'expériences dont elle serait capable de tirer seule les enseignements nécessaires à la poursuite de l'écriture de son propre Chemin. Et pour cela, elle l'aimerait toujours. Pas celui qu'il était devenu aujourd'hui, le Vampire, qui poursuivait sa Route au travers de sa propre expérience de la Non-Vie, non; mais le souvenir de l'Humain qu'il avait été auparavant pour elle, à la fois Bourreau, Maître, et Amant.


Elle leva les yeux vers le ciel, souriante et transfigurée dans ses larmes, le coeur gonflé par un mélange contradictoire de chagrin et de joie, mais ressentant une grande paix intérieure, et fixa l'astre lunaire qui jouait à cache-cache avec la brume; et tandis qu'une larme roulait sur sa joue et allait s'écraser sur la main de Chaoskhorne toujours enroulée autour de sa taille, elle lui envoya de toute son âme un message silencieux:

* Où que tu sois... Merci. *



Puis sentant un mouvement, elle baissa les yeux pour voir Chaoskhorne qui la dévisageait, visiblement surpris, voir inquiet, de la voir ainsi.
Elle accentua son sourire, essuya ses larmes, et répondit à son interrogation muette :


- " Excusez-moi... c'est juste que... le ciel est magnifique ce soir... et pour la première fois depuis bien longtemps... je me sens bien... tout simplement bien. "
Revenir en haut Aller en bas
chaoskhorne
Ronchounou en Kilt
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2149
Age : 35
Localisation : Mort
Clan : Mort
Race : Mort
Date d'inscription : 07/05/2006

MessageSujet: Re: Pres des palissades   Mar 15 Fév - 20:29

Chaos sentit une goutte sur sa main, tout du moins une sensation légèrement froide. Il regarda Syhl dans les yeux, elle était pensive et la réponse qu'elle lui donna lui semblait assez évasive.

Je ne pense pas qu'il n'y ai que le ciel qui te passe monter les larmes aux yeux ce soir. Si tu veux en parler, sache que je serai toujours la.

Il se plaça ensuite derrière elle pour la prendre dans ses bras complètement. Il passa sa cape sur eux deux pour qu'ils n'aient pas froid puis il lui dit.

C'est quand même une magnifique nuit en effet et c'est encore mieux lorsqu'on la passe en excellente compagnie.
Revenir en haut Aller en bas
Syhl
VAMPS
avatar

Féminin
Nombre de messages : 264
Clan :
Race :
Date d'inscription : 21/11/2010

MessageSujet: Re: Pres des palissades   Mar 15 Fév - 22:39

Syhl répondit d'une voix douce:
- " Non, Chaoskhorne, tu as raison... Il n'y a pas que le spectacle de cette soirée. Je viens seulement de réaliser... de me réaliser. Enfin. C'est comme si... j'avais enfin recollé les morceaux. Ouvert les yeux. Tout m'apparaît si... limpide. Comme une évidence. A la fois effrayante et libératrice. Mais c'est merveilleux, de se sentir entière. Libre. "

Elle secoua la tête; et son regard cessa d'être trouble et perdu dans le vague, pour se poser sur les mains de Chaos qui couvraient ses épaules d'un pan de tissu. Elle se lova entre ses bras, détendue et souriante. Elle leva la tête vers le ciel étoilé. La lune continuait son petit jeu avec les nuages.

La jeune femme tourna la tête à demi vers Chaoskhorne et le regarda droit dans les yeux. Elle y lut de l'attention, de la gentillesse, et surtout.. quelque chose qu'elle n'avait plus vu depuis longtemps. De la tendresse. Désintéressée. Sincère.
Elle avait connu l'Amour, une fois. Celui qui est Unique, tant par sa force, sa beauté, que par sa richesse; celui qu'on ne rencontre qu'une fois au cours de son existence et qui vient bouleverser tout sur son passage. Elle l'avait déja vécu.
Mais elle comprit ce soir-là, que cela ne l'empêcherait pas d'aimer encore. D'aimer, non d'Aimer. Avec sincérité, avec sentiment, avec douceur, avec passion aussi. Des amours dont elle n'aurait rien à attendre, qui n'offriraient rien d'autre que les instants de bien-être dont ils seraient la promesse. Des amours sans veille ni lendemain. Des amours éphémères.

Elle rapprocha son visage de celui de Chaoskhorne, et avec douceur, posa ses lèvres sur les siennes.


Dernière édition par Syhl le Mar 15 Fév - 23:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
chaoskhorne
Ronchounou en Kilt
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2149
Age : 35
Localisation : Mort
Clan : Mort
Race : Mort
Date d'inscription : 07/05/2006

MessageSujet: Re: Pres des palissades   Mer 16 Fév - 9:52

Chaos apprécia le baiser dans toute sa douceur, il voulait que celui ci ne s'arrête jamais mais le soleil allait bientôt se lever. Il fallait qu'ils rentrent s'il ne voulait pas que Syhl finisse comme lui...
Il se déplaça un peu pour reprendre sa canne puis se releva a l'aide de celle ci. Il tendit ensuite sa main vers Syhl pour qu'elle se relève a son tour.


Ça va bientôt être l'aube, il va être temps de rentrer. Allons nous reposer..

Un large sourire était visible sur le visage de chaos, cela faisait longtemps que ce n'était pas arrivé.
Revenir en haut Aller en bas
Syhl
VAMPS
avatar

Féminin
Nombre de messages : 264
Clan :
Race :
Date d'inscription : 21/11/2010

MessageSujet: Re: Pres des palissades   Mer 16 Fév - 14:33

Syhl se leva à son tour et répondit en souriant, avec une intonation particulière:

- " Oui... allons nous reposer. "

A nouveau elle lui offrit son épaule pour qu'il puisse s'appuyer sur elle, et lentement, toujours blottis à deux sous la cape, ils regagnèrent le Cabaret, tandis que devant eux les premières couleurs de l'aube pointaient dans le ciel en un fantastique ballet prometteur.

Revenir en haut Aller en bas
chaoskhorne
Ronchounou en Kilt
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2149
Age : 35
Localisation : Mort
Clan : Mort
Race : Mort
Date d'inscription : 07/05/2006

MessageSujet: Re: Pres des palissades   Mar 1 Mar - 15:06

Toujours énervé par le fait d'être encore blessé, d'avoir du ranger sa chambre et par la neige qui la recouvrait maintenant. Chaos se trouvait enfin dehors...

Il avança de quelques pas puis monta les marches pour se retrouver en haut des remparts. Regardant au loin, il se mit a hurler :


MONDE DE MERDEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Puis, un peu calmé par cette puissante élocution. Il alla se poser contre un arbre pour souffler un peu.

Revenir en haut Aller en bas
chaoskhorne
Ronchounou en Kilt
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2149
Age : 35
Localisation : Mort
Clan : Mort
Race : Mort
Date d'inscription : 07/05/2006

MessageSujet: Re: Pres des palissades   Mar 1 Mar - 15:06

Dans la nécropole, en pleine nuit, un étrange chat noir surgit de l'ombre et, marchant avec une grace toute féline dans la lumière de la lune, s'approcha de Chaos.
Intrigué, il le vit s'avancer droit vers lui, sans aucune crainte, puis s'asseoir en enroulant délicatement sa queue autour de ses pattes, et il leva la tête vers lui, révélant deux grands yeux clairs, opalins, presques translucides... Des yeux qui lui en rappellèrent d'autres qu'il connaissait bien...




C'est en voyant un étui en cuir sombre sur le dos du petit félin, que Chaos compris à la fois que le chat était un messager... et qui il servait.
Il ouvrit l'étui, et en retira deux fins parchemins roulés l'un dans l'autre, qu'il déroula avec précaution et lu.


Citation :
Meteore (Coût en PA : 4 PA, Coût en PM: 6 PM, Charges restantes: 8 charges) PARCHEMIN
Citation :
... J'ai cru comprendre que tu avais quelques soucis avec le froid et la neige dans ta loge... ne pouvant venir réchauffer l'atmosphère moi-même Razz, je te prie d'accepter ce petit cadeau, qui pourra sûrement aider un peu à chasser ce froid glacial... en espérant que tu ne te brûleras pas avec par mégarde Razz ...

Bien à toi.

PS: fais attention au chat, il est ...


Chaos n'eut pas le temps de finir de lire les derniers mots de la lettre qu'une douleur soudaine se fit sentir au niveau de son bras gauche. Baissant les yeux il vit le chat sur le dos, yeux grand ouverts et oreilles plaquées en arrière, du tissu dans la gueule, l'air faussement fou, lancé dans un terrible corps à corps fictif avec une des bandelettes de Chaos qui était malencontreusement passée à sa portée. Il s'immobilisa en fixant Chaos, avec un air provocateur, avant de se redresser subitement et se sauver quelques mètres plus loin. Puis il se retourna, fixa Chaos, la queue battante encore par jeu, puis fila d'un seul coup... et Chaos jura l'avoir vu lui faire un clin d'oeil.

Reportant son attention sur la lettre qu'il avait entre les mains, il en acheva la lecture, bien que se doutant du contenu...


Citation :
... plutôt joueur.
Revenir en haut Aller en bas
chaoskhorne
Ronchounou en Kilt
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2149
Age : 35
Localisation : Mort
Clan : Mort
Race : Mort
Date d'inscription : 07/05/2006

MessageSujet: Re: Pres des palissades   Jeu 3 Mar - 20:33

Après avoir reçu cette lettre et le parchemin, Chaos rageait encore plus mais en souriant.

Ahhhh celle la.....grrrr....mais quel.....mais quel........

Il souriait franchement, se retournant pour retourner fondre la neige dans son antre.

amour celle la ^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pres des palissades   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pres des palissades
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pres Carat à Stembert
» Recherche quelqu'un habitant pres du Luxembourg !
» Les elfes de sang en manque
» Et les GEM alors?
» Appartement, maison à louer ou vendre §

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cabaret Noir :: En Piste ! :: Sur les Planches !-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit