Le Cabaret Noir

Antre des Vamps
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Déesses des infra-mondes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Seytahn
Lilithieuse d'Abred
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7187
Age : 2010
Localisation : Devant des chairs appétissantes, miam !
Clan : VAMPS
Race : Morte-Vivante Vampire
Date d'inscription : 07/05/2006

MessageSujet: Déesses des infra-mondes   Jeu 17 Mar - 13:15

Amérique centrale
(anciens mexicains)
Mictecacihuatl ou Mictlancihuatl
Citation :
Mictecacihuatl, appelée aussi Mictlancihuatl dans la mythologie aztèque, est la reine de l'inframonde, c'est la déesse de la mort[1].

Cette « Dame de la mort », est l'épouse du dieu de la mort, Mictlantecuhtli, veillait sur les os des défunts.
Source
Je ne trouve pas grand chose sur elle.

J'ai remarqué que Mictlan est aussi le nom abrégé d'un ville et de l'inframonde : Milta ou Mitlà :
Citation :
Le mot Mitlá, abréviation de Mictlan, veut dire "le lieu des morts".
Les Mixtèques, qui occupaient une vaste région s'étendant sur une partie de l'Etat de Puebla, de Guerrero et d'Oaxaca, commencent à pénétrer lentement dans les vallées centrales d'Oaxaca, en territoire zapotèque, au cours du Xème siècle. Leur influence se généralisa à partir du XIIème ou XIIIème siècles, puis ils furent absorbés par les Zapotèques.
Différents centres urbains se développèrent alors, tels Zaachila qui fut l'adversaire de Mitlá. Monte Albán, vénérée comme lieu sacré, servit toujours de nécropole, mais la "mode" mixtèque s'incorpora progressivement à la vie zapotèque si bien qu'à l'arrivée des Espagnols, seule la langue zapotèque était encore parlée dans la région.
(...)
Ce qui reste de l'ancienne Mitlá, formée des cinq groupes déjà cités, ne correspond qu'aux palais de ses gouvernants. Le village, qui devait se trouver aux alentours ou à l'emplacement de l'actuel, n'a pu être fouillé. Sur la colline voisine existent les restes d'une ancienne forteresse. Cette construction devait sans doute servir de refuge contre les raids ennemis.
Le bourg de Mitlá mérite une visite pour son musée d'art zapotèque qui conserve une intéressante collection d'objets zapotèques et mixtèques en provenance de la vallée.
Possible que sous le village jamais fouillé il y ait des galeries souterraines pour protéger le peuple d'alors contre les raids des chrétiens, comme ces villes souterraines de Turquie.

**************************
Ancienne Egypte :
Nephtys
Citation :
Nephtys, Nebt-Het ou Neb-Hout qui signifie "La dame (ou maîtresse) du château", est une déesse de la mythologie égyptienne ; elle est la déesse protectrice des morts en veillant sur le sarcophage, déesse funéraire aux côtés de Hâpi, avec qui elle est associée pour protéger le vase canope contenant les poumons du défunt.

Elle est représentée comme une femme coiffée de deux hiéroglyphes servant à écrire son nom. Son sanctuaire principal se trouve à Héliopolis où elle fait partie de la grande Ennéade. Elle est vénérée aussi, à l'époque gréco-romaine, à Kom Mer (ou Kômir, Haute-Égypte), associée à Anoukis (Anqet en égyptien). Dans le temple d'Edfou, une fête, « Le cœur de Nephtys se réjouit » était célébrée le 28e jour du mois Pharmouti de la saison Peret.

Elle est la fille de Geb et de Nout, sœur d'Isis, d'Osiris et de Seth dont elle est également l’épouse. Avec Isis, qu’elle aida à reconstituer le corps démembré de son époux Osiris, elle était l'un des deux « milans » ou oiseaux hurleurs, qui semblaient émettre des lamentations funèbres. Elle est parfois considérée comme l'amante d'Osiris de qui elle aurait eu Anubis[1].
Source

*********************
Anciens nordiques
Hel :
Citation :
Hel ou Hela est la déesse des morts dans la mythologie nordique. Elle est la fille de Loki et de Angrboda, sœur de Fenrir et de Jörmungand. Dans les croyances nordiques ancestrales pré-chétiennes Hel est l'une des hypostases de Freyja la Grande Déesse Mère, le nom hel (helja) signifie : accueillir, cacher, car Freyja est aussi la déesse de la mort qui accueille la moitié des guerriers. Elle est également la déesse guerrière[1].


Déesse des morts

Dans les textes anciens et selon la tradition odiniste et de l’Asatru détenteurs de la Propriété Óðal antérieurs aux sagas (chrétiennes pour la grande majorité), Hel est la douce déesse de la mort. Elle a la moitié du visage plongé dans les ténèbres de la mort et l’autre dans la lumière de la vie. Elle conduit les esprits des défunts notamment ceux qui ont eu une « mort de paille » c'est-à-dire une mort naturelle dans leur lit, vers leur vaisseau pour suivre le courant de l’une des douze rivières, les Élivágar dont l’une d’entre elles débouche dans le pays de Gimlé (équivalent des Champs Élysées grecs). Les Vikings et plus largement les Scandinaves qui n’avaient pas la possibilité d’être inhumés dans de vrais navires, avaient des « tombes naviformes » en pierres levées pour figurer un vaisseau. Hel avait la possibilité de transformer ces sépultures naviformes en véritables navires.

Le professeur Régis Boyer emploie les termes « affabulations » et « intoxications » pour qualifier les textes écrits par les auteurs chrétiens deux ou trois siècles après « l'ère Viking », car la Déesse et le lieu Hel concernent le monde des morts, ni bon ni mauvais[2],[3]. En effet, l'Église et aussi les sagas des clercs chrétiens n'avaient de cesse de dévaluer et diaboliser les créatures merveilleuses païennes[4], pour eux, elle fut jetée en Helheim par Odin, qui lui donna autorité sur tous ceux qui étaient morts de maladie ou de vieillesse. Elle ne sera pas présente lors du Ragnarök, mais enverra une armée de morts commandée par son père. En attendant ce jour, elle construit Naglfar, un navire fait avec les rognures d'ongle des morts.

Régnant sur neuf mondes infernaux, elle a pour seuil la Perfidie, pour lit la Maladie, pour écuelle la Disette et pour couteau la Faim.

S'il n'y a pas de mention de son apparence physique dans les plus anciens textes norrois, les textes les plus récents (Xe siècle et postérieur) furent fortement teintés de mystique chrétienne. L'Église apportait dans ses bagages toute une magie biblique ou orientale que l'on attribua à tort aux Vikings[5]. Il en résulta qu'on affubla Hel d'une laideur effroyable (un côté noir et pourri, un côté livide) à cette époque. D'après d'autres croyances, l'un des côtés de Hel serait d'une beauté inhumaine tandis que l'autre serait à l'état cadavérique rongé par les vers et pourrissant.

Son nom est à l'origine des mots hell en anglais, Hölle en allemand et helvete dans les langues scandinaves qui signifient enfer.
Source

Sur ce site j'avais découvert mi-janvier en faisant des recherches sur mon RP de 2005 (lignée de Hel) que l'inframonde n'avait pas cette connotation de punition chère aux chrétiens mais de rétablissement, avec une belle représentation de Hel

Citation :
HEL
Hel est la souveraine norvégienne des enfers, une divinité maternelle se cachant sous un masque infernal. Elle veille sur le creuset de la régénération et garde sous sa tutelle les humains qui meurent de vieillesse ou des suites d'une maladie. Contrairement à l'enfer chrétien, dont l'équivalent anglais "hell" est inspiré du nom de la déesse, le monde souterrain de Hel est davantage un lieu de rétablissement que de punition et de cruelles souffrances. Lorsqu'ils se rendent dans son royaume, les chamans nordiques portent un "helkappe", un masque magique (parfois un casque) qui les rend invisibles. Il est possible que l'Arlequin masqué, personnage classique de la "comédia dell'arte", ait une parenté lointaine avec cette déesse. Hel apparaît comme l'incarnation du mystère divin, comme une invitation à soulever le masque des apparences pour découvrir le vrai visage de la réalité.

_________________
Mon blog
Revenir en haut Aller en bas
http://satyneh-la-gratinee.over-blog.com
 
Déesses des infra-mondes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Fan-Fiction] Le destin des mondes parallèles
» [Tyrannides-Peinture] les dévoreurs de mondes à l'admin ^^
» Les mondes du mode solo de LittleBigPlanet 2
» [Roman] La guerre des mondes
» Fiche validée pour le RP : A la frontière de deux mondes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cabaret Noir :: En Piste ! :: Salle de Doc-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit