Le Cabaret Noir

Antre des Vamps
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Polipolo, La femme sans tête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
polipolo
VAMPS
avatar

Masculin
Nombre de messages : 25
Age : 25
Localisation : Perdu ...
Clan : Vamps
Race : Undead
Date d'inscription : 07/10/2007

MessageSujet: Polipolo, La femme sans tête   Ven 19 Oct - 16:39

Tout commença, le 30 octobre de l’an 941, dans une région de la nouvelle Angleterre, une jeune femme du village de Strausberry, mal habillée, les cheveux gras fut trouver dans sa cabane délabrée préparant des potions de toutes sortes : poison, élixir divin, potion de caractéristiques ect …, Celle ci fut mise a mort immédiatement. Son châtiment fut terrible, la mort certes, mais par décapitation. Sa date d’exécution été prévu pour le lendemain. Apres une nuit en prison, dans la cellule, des rats couraient dans tous les sens, un petit tas s’entassait dans un coin, éventrés, d’autres étaient suspendu par la queue. L’heure de la mort avait sonnée, elle avait demandée au chef du village que sa mort soit le 31 octobre a 00h00.

23h45, la mort approché, le rondin de bois avait été fournit par un pauvre bucheron du coin et le bourreau été prêt a passer a l’action, il aiguiser sa hache avec tendresse afin que la lame soit bien plus tranchante qu’a l’habitude.

23h51, tout le peuple du village c’était réunit pour voir mourir cette fameuse sorcière. Elle arrivée par la porte principal de la prison, main et poing liées par des chaines, entourée par des bourreaux, tête cachée par un capuchon noir. Elle s’agenouilla et le bourreau lui attacha la tête aux rondins de bois pour ne pas qu’elle bouge.

00h00, le moment tant attendue par les villageois arrivait. Ding, le premier coup du clocher de Strausberry sonna. Cela se répéta neuf fois. La sorcière prononçait des paroles incompréhensibles dans une autre langue, puis lors du dixième coup, elle cria :
- « Je reviendrai me venger, vous misérables vauriens ! J’hanterais et je maudirais se village jusqu’au bout des temps ! Elle rias … »
le onzième coup sonna, les villageois abasourdi avaient peur, le bourreau se tenait prêt, hache en l’air. Le dernier coup de cloche sonna, avec toute sa force, celui-ci lui trancha la tête, elle roula sur le côté et atterrit au pied du chef du village. L’expression qui était gravée sur son visage lui donna la chair de poule, elle avait les yeux grands ouvert, elle riait aux éclats.

Le lendemain, tout le village s’interrogea si les derniers mots de cette sorciere étaient vrais. A la nuit tombée, la messe, le prêtre du village annonça la messe. Les villageois s’asséyerent sur les bancs de bois, la messe commença. Lorsque le prêtre donna l’Ostie au peuple, les portes de l’église s’ouvrirent avec un grand fracas. Le prêtre lâcha l’Ostie et la coupe de vin, les habitants du village furent incroyablement bouleversés par la venu de ce personnage. Il se tenait sur son cheval, les bras ouvert avec une hache à la main un corps de femme mais un élément manquer : la tête. Tout le monde l’a reconnut, c’était la sorcière décapité la veille. Son cheval s’élança dans l’église écrasant des enfants qui courraient, d’une main, elle attrapa un homme et lui trancha la gorge, de l’autre, elle lança la hache qui atterrit directement dans le front du prêtre. La messe était devenue un grand carnage.

La femme sans tête hante toujours ce village et les rescaper de Strausberry raconte cette histoire de ville en ville.
Revenir en haut Aller en bas
Seytahn
Lilithieuse d'Abred
avatar

Féminin
Nombre de messages : 7187
Age : 2009
Localisation : Devant des chairs appétissantes, miam !
Clan : VAMPS
Race : Morte-Vivante Vampire
Date d'inscription : 07/05/2006

MessageSujet: Re: Polipolo, La femme sans tête   Ven 19 Oct - 18:05

J'aime beaucoup ton style, Polipolo, vif, simple, qui tient en haleine et va à l'essentiel, tout en sachant conserver un certain sens "dramatique" (avec une pointe d'humour).
J'ai eu pour ma part bien du plaisir à lire cette présentation. :bra:

(il y aurait quelques fautes à corriger cependant Wink )

_________________
Mon blog
Revenir en haut Aller en bas
http://satyneh-la-gratinee.over-blog.com
 
Polipolo, La femme sans tête
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dana / Comme quoi, une femme sans amour c’est comme une fleur sans soleil, ça dépérit...
» Blague du jour
» Jouer à la box tranquille sans être emmerdé par sa femme
» Le tueur Sans-Visage - Le retour
» Une rumeur, un murmure sans nom...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cabaret Noir :: En Piste ! :: Sur les Planches !-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit