Le Cabaret Noir

Antre des Vamps
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Espeon Chronicles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Espeon
VAMPS
avatar

Masculin
Nombre de messages : 538
Age : 1026
Localisation : Ici et là (absent ou pas)
Clan : [VAMPS]
Race : Undead
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Espeon Chronicles   Lun 29 Oct - 9:27

Bon et bien sachant que j'ai commencé à écrire mon histoire en Rp (motivé motivé), je vais poster ici mes écris, Chapitre après Chapitre... Bon ça risque d'être long car il y a tant à raconter mais je tacherais de faire au mieux Wink

Bonne lecture :read:


Dernière édition par le Ven 2 Nov - 10:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://labo.superforum.fr
Espeon
VAMPS
avatar

Masculin
Nombre de messages : 538
Age : 1026
Localisation : Ici et là (absent ou pas)
Clan : [VAMPS]
Race : Undead
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: Espeon Chronicles   Lun 29 Oct - 9:27

CHAPITRE I - La Naissance


Par une belle journée de Printemps, il y a bien longtemps de cela, à l'époque où les Lorndoriens pouvaient vivre sereinement sans crainte des Monstres ou des Démons, le Royaume des Elfes accueillait un nouvel être parmi eux. Enfant de sang elfique, le jeune Espeon venait de voir le jour au sein d’une famille et d’une race présente pour lui.

" - Cet enfant est un présent de Calaelen notre Déesse ! Après tout ce que nous avons parcouru Gwaëlden voici enfin notre fils !
- Il est vrai Farawïn chérie… Cet étrange, j’ai combattu des siècles durant, protégé notre noble cité depuis des générations sous les coups toujours plus infâmes de nos ennemis ; mais ce combat semble être l’ultime, celui de toute une vie.
- C’est notre combat, et nous le remporterons ensemble amour !
- Tu a raison, Espeon notre fils, je te promets une grande destinée; tu seras digne de ta race, digne de ta famille, j’en fais le serment."

Les deux Elfes se tenant enlacés au pied du berceau ne se doutait pas des péripéties qu’allait affronter le jeune enfant, mais peu importait, ils étaient heureux, tout les trois. C’est ainsi que grandit Espeon, apprenant au fil des années les secrets de la vie, de la forêt, l’art de la magie et du combat, celle du soin… Espeon grandissait normalement et ne se souciait guère des drames du Lorndor qui s’annonçaient. Par un beau matin d’Eté ensoleillé à souhait, Espeon rejoint à son habitude son Maître et ses amis pour une nouvelle leçon :

" - Aujourd’hui mes enfants nous allons en apprendre plus en ce qui concerne l’une des choses les plus mystérieuses et envoutantes qui existent par le Monde : l’Alchimie. Qui peut me dire ce qui fait la particularité de cette science ? Vrälin par exemple, nous t’écoutons.
- Euh… Et bien c'est-à-dire que… En fait l’Alchimie a de particulier qu’elle est communion avec la Nature, elle utilise ses secrets au service du magicien…
- C’est ça Vrälin, c’est ça… A peu de chose près."

Le jeune Elfe rougit et baissa les yeux. Le Maître souriant se mit à expliquer au reste du groupe :

" - L’Alchimie est la science de la nature et des mystères. Beaucoup la considère comme un moyen d’obtenir quelque chose, ou comme une arme ; mais Calaelen et Vaïcis en avaient décidé autrement à l’origine. L’essence même de cet art repose sur une compréhension totale de l’Alchimiste vis-à-vis de la nature… et vice-versa.
- Noble Maître, allons nous pratiquer cet art sous votre enseignement ?
- Je vois que tu es toujours aussi curieux d’apprendre jeune Espeon. Soit c’est ce que nous allons faire. Et pour cela il nous faut trouver les plantes ! Allez vous équiper et rejoignez-moi aux portes de la cité, nous sortons dans la zone neutre aujourd’hui !
- Dans la zone neutre… Mais n’est-ce pas dangereux Noble Maître ?
- Seuls ce serait aller au suicide Frowen, mais nous sommes ensembles et rien ne peut nous arriver rassure toi. Et puis je doute que des Amyris Cepa poussent en nos forêts…"

Les enfants partirent donc chercher leurs armes. Espeon pris son bâton, présent de son grand-père autrefois défenseur de la cité. Il prit également un sac et sur le chemin du retour tacha de se remémorer les sorts qu’il connaissait, à la fois excité et inquiet de sortir en zone neutre avec la classe.

" - Vous êtes tous là… Bon très bien en route mes enfants !"

C’est ainsi que le groupe sortit de la forêt, découvrant avec émerveillement les plaines étendues de la zone neutre. La rivière Lorndorienne coupait le Monde en deux. Infranchissable, le passage d’un côté à l’autre n’était possible que par le pont central construit par les gnomes des siècles auparavant. Après avoir parcouru quelques kilomètres vers le Nord, le groupe s’arrêta en compagnie de cueilleurs Elfes.

" - Bien le bonjour à vous Nobles Cueilleurs. Je suis Calöveen, Maître de cette jeune classe. Nous étudions aujourd’hui les mystères de l’Alchimie et notre périple commence par les secrets de plantes. Permettriez-vous que nous nous joignions à votre ouvrage ?
- Vous êtes les bienvenues jeunes gens, restez donc avec nous, un peu d’aide ne nous déplaira pas j’en conviens.
- Excellent. Les enfants éparpillez-vous et apprenez du travail de ces gens. Aidez-les à cueillir comme il se doit les plantes poussant par ici et enrichissez-vous des secrets de la Nature."

Le groupe s’éparpilla donc et la journée passa. Espeon avait rejoint un cueilleur qui était fort heureux de pouvoir raconter son art et sa vie à un jeune auditeur. Il lui apprit ainsi les quelques rudiments de base d’un bon cueilleur, comment reconnaître certaines plantes, comment les prendre sans les abimer, de quelle manière les conserver jusqu’à la cité sans que les propriétés vertueuses ne se dissipent… Personne n’avait pu prévoir les évènements qui allaient s’ensuivre, personne n’aurait écouté le vieil Elfe enfermé dans une cellule par ses semblables pour son bien. Qui aurait écouté ce vieux fou qui annonçait la mort et la destruction, la colère des Dieux s’abattant sur le Lorndor.
Revenir en haut Aller en bas
http://labo.superforum.fr
Espeon
VAMPS
avatar

Masculin
Nombre de messages : 538
Age : 1026
Localisation : Ici et là (absent ou pas)
Clan : [VAMPS]
Race : Undead
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: Espeon Chronicles   Ven 2 Nov - 10:23

CHAPITRE II – L’Apocalypse


Le petit groupe passa la journée en compagnie des Cueilleurs. Vint la fin de la journée, le Soleil du Lorndor terminant sa course vers l’horizon lointain. Calöveen, le Maître Elfe, se dit qu’il était temps pour eux de rentrer.

"- Bien c’est terminé pour aujourd’hui mes enfants ! Vous avez fait du bon travail en aidant ces nobles travailleurs. Nous rentrons à la cité, nous parlerons en route de ce que vous avez retenu."

Se retournant vers les Cueilleurs, chargés de plantes colorés et prêts à s’en retourner eux aussi à la cité Elfe :

"- Nous vous sommes bien reconnaissant d’avoir accepter notre présence parmi vous. C’était un honneur messieurs.
- Tout l’honneur était pour nous noble Calöveen. Vous nous avez bien aidé dans notre tache nous ne l’oublierons pas. Sachez que…"

Un grondement sourd mit terme à la discussion. Un bruit d’une profondeur intense, provenant des entrailles du Monde parcourait la surface.

"- Maître Calöveen, Maître Calöveen regardez !"

Le jeune Vrälin pointait du doigt la forêt. Tous se tournèrent vers un spectacle inquiétant. Les animaux s’enfuyaient dans un désordre anarchique. Comme en réponse au grondement, ils semblaient chercher à le fuir coûte que coûte, écrasant tout sur leur passage. Les oiseaux s’envolaient et noircissaient le ciel, messagers de la mort piaillant à n’en plus finir.

"- Mais qu’est-ce qui leur arrive enfin c’est…
- Maître ils arrivent vers nous !
- Mais… Mais… Courrez les enfants, il faut se mettre à l’abri !"

La classe et les Cueilleurs se mirent à courir, tentant d’échapper à la charge mortelle des animaux devenus fous. Mais le grondement se fit plus intense et une voix résonna dans tout le Lorndor.

Enfants du Lorndor ! Misérables peuples du Monde ! Arrogance, prétention, guerres et massacres, seuls ces mots appartiennent à votre vocabulaire ! Apprenez maintenant la survie immondes créatures, tachez de survivre à l’Apocalypse venue en rédemption de vos fautes ou bien mourrez car tel est votre sort !

Soudain, la terre s’ouvrit en deux. Une crevasse traversa le Lorndor, se démultipliant. Le sol s’effondrait sous les pieds des Aventuriers, engloutissant les champs de batailles et les villes. La lave, feu éternel du Monde, jaillissait des plaies du sol, inondant les plaines. Le ciel s’assombrit, des rochers incandescents pleuvaient, détruisant tout sur leur passage. Les enfants criaient, le Maître ne parvenant pas à les calmer. Puis, une entaille s’ouvrit, les séparant de la forêt, des animaux qui périssaient dans leur course par les projectiles du ciel, de la cité, leur foyer…

"- Il faut continuer les enfants, il faut continuer ! Suivez-moi je…"

Il ne put finir sa phrase. Frappé par un caillou du ciel la vie quitta son corps de manière instantanée sous le coup mortel des Dieux. Les enfants crièrent et se dispersèrent, fuyant tels les animaux apeurés. Espeon essayait de retrouver Vrälin et Frowen mais tout était confus. Il les vit enfin cherchant refuge vers les arbres. Avant qu’il ne put ouvrir la bouche pour les appeler, une explosion eu raison d’eux. Le cri de désespoir du jeune enfant ne put sortir de ses lèvres. Les larmes aux yeux il se mit à courir sans savoir où aller. Autour de lui tout n’était que mort et destruction. Une autre explosion non loin de lui le projeta dans les airs. Il atterit violemment sur le sol, désorienté par le choc. Le Monde autour de lui sembla tourner, il sombra dans l’inconscience.

*La Mort n’est peut-être pas si terrible finalement*

Espeon se laissa aller dans les bras de la Faucheuse. Quittant cette Terre, l’espoir de retrouver ses ancètres et ses amis le réconforta et il sourit…

*Etrange… Peut-on sourire en étant mort ? Quelle idée !... Idée… Maître Calöveen nous a pourtant toujours dis que les morts avaient le repos de l’âme, loin des tourments de la pensée ils reposaient en paix… Mais…*

Il ouvrit alors les yeux. Une lumière l’aveuglat, intense, puissante. Puis se fit l’ombre. Espeon tenta à nouveau l’expérience. Sa vision était flou. Il lui semblait voir un homme… Un homme de petite taille… Et un Elfe à ses côtés…

"- Celui-ci à l’air vivant… Le pauvre, regarde sa blessure…
- Hmmm pas joli à voir mais nous pourrons le soigner. S’il est vivant alors il peut-être sauvé.
- Qu’en penses-tu Kili ? On le prend avec nous ?
- C’est toi le chef Aro…
- Mouais… On le ramène au campement."

*Où suis-je ?... Qui sont-ils ? Mère je vous en prie où êtes-vous ?...*

Espeon s’évanouit encore, se sentant soulevé dans les airs et emporté par les deux Aventuriers au loin, loin de sa vie passée, loin de la cité qui n’était plus, de sa famille et son enfance… Une nouvelle vie commençait après l’Apocalypse. Un nouveau Lorndor, un commencement. La vie…
Revenir en haut Aller en bas
http://labo.superforum.fr
Espeon
VAMPS
avatar

Masculin
Nombre de messages : 538
Age : 1026
Localisation : Ici et là (absent ou pas)
Clan : [VAMPS]
Race : Undead
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: Espeon Chronicles   Sam 3 Nov - 10:55

CHAPITRE III – Les Angels Thanatos


La tête lourde, le corps fébrile, Espeon reprit connaissance plus tard. Il n’aurait su dire quand. Ouvrant péniblement les yeux il distinguait une sorte de toile beige remplaçant le ciel. Intrigué il tenta de se relever. La douleur qui l’atteint n’eu d’égal que le cri qu’il poussa. Des hommes accoururent dans sa tente. Ils paraissaient si différents les uns des autres… Puis un homme de petite taille entra à son tour. Espeon reconnu celui qu’il avait aperçu avant de sombrer dans les ténèbres.

"- Et bien jeune aventurier, comment vas-tu ? Mieux j’espère, bien que le cri que tu as poussé rappelle étrangement celui des gnomes agonisants sous ma hache !"

Les hommes rirent avec lui. Mais Espeon ne saisissait pas le sens… Il se posait des questions. Où était-il ? Que s’était-il passé ? Qui était ce bonhomme barbu qui s’adressait à lui ? Comme pour répondre à ses pensées, l’homme lui dit :

"- Je m’appelle Aronech mon ptit bonhomme. Aronech le Nain, chef des Angels Thanatos dont les dignes représentants se trouvent à ton chevet !
- Tu as été blessé pendant l’Apocalypse… Mais tu es sauvé tout ira pour le mieux maintenant."

Le jeune Elfe ouvrit la bouche mais resta muet. Aronech reprit alors la parole :

"- Lui c’est Kililataupe. Il t’a sauvé la vie mon gaillard. Je te présente également Napo, notre stratège, et ShenTaï, un vieil ami qui est là depuis nos débuts.
- Nous n’en sommes qu’au début Aro… Mais un long parcourt nous attend empli de gloire et de fortune.
- Mouais, n’oublie pas les massacres de gnomes Shen. Il serait dommage de nous priver de divertissement !"

Les 4 individus rirent encore à l’unisson. Un sourire fébrile se dessina sur le visage d’Espeon encore apeuré. Il ouvrit une fois de plus les lèvres et la question qui lui torturait l’esprit s’échappa tel une faible brise d’été :

"- Où est… où sont mes… enfin ma classe… mes amis… ma famille…
- Hmmm tu es un Elfe comme moi jeune homme, lui répondit Kililataupe, il va donc te falloir être fort. Il ne reste plus de trace de la Cité et de ses habitants…
- L’Apocalypse n’a épargné personne ptit gars ! Nous sommes ta famille désormais. Les Angels Thanatos pour te servir."

Espeon ne dit rien. Kililataupe et Aronech n’avaient que confirmé ses craintes… Il était seul désormais… Mais l’était-il vraiment ? Il se rendormit et les hommes le laissèrent.
Le jeune Elfe récupéra ses forces des jours durant. Puis vint le moment où il pu sortir du lit et de la tente qui l’emprisonnait. Posant les pieds à terre, il du s’y reprendre à plusieurs fois avant de parvenir à tenir droit sur ses jambes affaiblis. Marchant fébrilement vers l’extérieur, il écarta le pan de la tente et contempla le Monde. Le Soleil l’aveugla, resplendissant dans un ciel azuré. Le campement des Angels Thanatos était de taille respectable, les membres du clan vagabondant et discutant témoignaient de l’ambiance chaleureuse qui y régnait. Espeon s’avança dans le campement, découvrant ce nouveau décor. Soudain, une main s’abattit sur son épaule. Il se retourna apeuré.


"- Et bien je vois que notre malade a reprit des forces ! Bien mon gars change toi et suis-moi, je vais te montrer le nouveau Lorndor"

Espeon esquissa un faible sourire à Aronech, retourna dans sa tente pour enfiler les affaires qui venaient d’être déposés sur son lit. Puis il s’en retourna à l’extérieur où le chef des Angels Thanatos l’attendait avec un cheval.

"- J’espère que tu sais chevaucher mon gaillard !
- Euh oui… Enfin un peu… Maître Calöveen nous avait…
- Bon très bien, grimpe et suis-moi !"

Espeon s’exécuta et suivit le nain, s’éloignant progressivement du campement. Après quelque temps de balade, Espeon se retrouva en haut d’une falaise, surplombant le Lorndor qu’il ne put reconnaître. L’Apocalypse du Monde semblait avoir tout changé, sans laisser aucune trace de son existence. Les plaines s’étendaient à perte de vue comme autrefois, mais le sol semblait être différent par endroit. Tantôt de la glace et de la neige près des montagnes du Nord, tantôt boueux ou marécageux à l’approche des royaumes Grunts. La forêt Elfique ne semblait que plus resplendissante et mystérieuse. Les routes, les pierres et sculptures, œuvres de l’architecture humaine dominaient l’entrée de leur royaume. Tout semblait si… différent.

"- Vois-tu mon ami, les Dieux ont changé la face du Monde. Un renouveau pour les peuples survivants. La rivière du Lorndor autrefois coupait celui-ci en deux, symbole d’hostilité et de guerre. Désormais, il entoure les royaumes, rempart infranchissable formant le symbole protecteur de l’Alliance des peuples, de l’entente et de la paix…
- Cela veut-il dire qu’il n’y aura plus de guerre ?
- Plus de guerre ? Tu rigole mon gaillard ! Bien sur qu’il y en aura, as-tu déjà connu un Monde sans guerre ?... Cependant, il est vrai que l’Alliance, le Commerce, l’Entente et la Paix auront tout autant leur place en ce Monde, à l’inverse de notre ancien Lorndor sanglant et meurtrier en tout point.
- Euh seigneur Aronech… Qu’est-ce que c’est que cette chose là ?
- Hmmm ça ? Ah oui et bien il semblerait que l’Apocalypse du Monde ait… Comment dire… Réveillé ou créé certains monstres anciens, certains fébriles, d’autres redoutables. Ce que tu vois là est l’union de plusieurs races, d’être vivants soudés dans l’adversité, protégeant le Lorndor de ces créatures. Ces guerriers se sont unis sous la même bannière pour achever ce Golem de Destruction. Ainsi est le nouveau Lorndor."

Espeon contemplait ce nouveau Monde. Etait-ce vrai ? Il ne pouvait le croire… Et pourtant tout était là. Un Monde tel qu’il aurait toujours du l’être, tel qu’il a toujours été sans que les peuples ne le devinent vraiment… Aronech observait le jeune Elfe dans sa contemplation. Un sourire aux lèvres il lui dit :

"- Tu ne nous a toujours pas révélé ton nom mon gaillard. A qui ai-je donc l’honneur de m’adresser ?
- Je me nomme… Espeon.
- Et bien Espeon vois-tu, nous, les Angels Thanatos, sommes un jeune clan. Union tout d’abord d’amis, nous avons réuni sous notre bannière des Aventuriers survivants du chaos, perdus, seuls, partageant notre soif de convivialité, d’entraide et d’anti-gnomisme."

Espeon rit en entendant la fin de la phrase. Il lui semblait comprendre que les Angels Thanatos avaient pour amusement de tuer les Gnomes du Lorndor.

"- Mais dis moi noble Aronech, d’où vous vient cette aversion pour la race Gnome ?
- C’est une longue histoire jeune Espeon. Et puis il en faut bien un qui trinque…"

Il lui adressa un clin d’œil malicieux. Aronech semblait sympathique, un charisme hors du commun et une amitié profonde se dégageait de ce Nain si cruel envers ses ennemis.

"- Tu es seul Espeon… Il est dur d’être seul. Tu peux partir à l’Aventure si tu le souhaite, mais j’ai une faveur à te demander.
- Laquelle noble Aronech ?
- Reste parmis-nous. Nous sommes une vraie famille tu sais, et puis tu m’a l’air fort sympathique ! Kililataupe t’apprécie déjà ! Vous êtes tout deux des Elfes survivants d’un terrible massacre, un fantastique duo dont je ne voudrais priver mon ami et bras-droit.
- Et bien… Mais après tout, qu’ai-je à perdre ?
- Je ne peux répondre à cette question jeune homme. Toi seul en connais la réponse."

*Plus rien… Je n’ai rien à perdre puisque je suis seul… Plus maintenant en tout cas !*

"- J’accepte ta proposition ! Je souhaite désormais faire partit des Angels Thanatos ! Je ne vous décevrais pas !
- Oh je n’en doute pas Espeon. Serre moi donc la main mon garçon et allons annoncer la nouvelle au reste du clan !"

Les deux hommes s’éloignèrent alors de la falaise, laissant derrière eux ce nouveaux Lorndor resplendissant sous le Soleil de l’après-midi. Des chants mystiques s’élevant un peu partout au hasard des plaines et des contrées, Espeon, le nouvel Angel Thanatos, fut pris d’allégresse en les entendant. Il avait de nouveau une famille, des amis et un Maître. Revenant vers le campement il discutait avec Aronech qui lui apprenait désormais les bases du clan A.T. Mais il avait tout le temps maintenant. Tout le temps de profiter, de vivre, de jouir de ceux qui l’accompagneraient désormais jusqu’aux coins les plus reculés, les lieux les plus obscurs du Lorndor, les royaume les plus sombres, les guerres les plus atroces et les paix les plus douces que connaîtrait le jeune Elfe.
Il était un Angel Thanatos.
Revenir en haut Aller en bas
http://labo.superforum.fr
Espeon
VAMPS
avatar

Masculin
Nombre de messages : 538
Age : 1026
Localisation : Ici et là (absent ou pas)
Clan : [VAMPS]
Race : Undead
Date d'inscription : 21/10/2007

MessageSujet: Re: Espeon Chronicles   Dim 4 Nov - 9:41

CHAPITRE IV – Un clan pas comme les autres


Espeon faisait donc partit de la grande famille que formaient les Angels Thanatos. Il se lia profondément d’amitié avec Aronech le Nain et Kililataupe l’Elfe. Il considérait ce dernier comme son frère. Elfe abandonné lui aussi, ils avaient tout deux un penchant pour la magie de l’air. Ils passaient souvent du temps ensemble à s’entraîner, discuter, chasser… Les deux Immortels s’entendaient à merveille. Le temps passa et ils évoluèrent ensemble, jours après jours.
Ainsi ils s’en allèrent chasser tous deux, comme à leur habitude.



"- Dis moi Espeon, il paraît qu’Aronech te vois d’un assez bon œil. J’ai cru comprendre qu’il venait de faire de toi un Officier A.T.
- Hmmm oui c’est exact. Il y a 2 jours déjà… Mais je n’ai pas encore pris mes fonctions… Je lui ai demandé un peu de temps.
- Je comprends. En même temps c’est tout à fait normal. Tu es fait pour ce poste mon frère. Esprit d’initiative, créativité, fougue… Aro t’adore c’est sur !
- Ah ça !... Je lui ai parlé de mes projets pour le clan. Tu sais mes idées, ces nouveaux systèmes qui nous manquent cruellement.
- Ton système de Prêt ?
- Oui et l’Herboristerie aussi… Il était plutôt intéressé.
- Je te l’ai dis tu es fait pour ce poste. Et puis comme ça tu nous rejoindras, Napo, Shen, Aro et moi dans nos débats endiablés du Conseil !
- J’ai hâte de voir ça !"

Ils rirent ensemble, continuant leur route. Ils tombèrent finalement sur un Ogre qui se baladait aux lisières des forêts. Les deux amis échangèrent un bref regard. Ils se séparèrent, encerclant le monstre qui n’avait pas encore senti leur présence. Kililataupe resta à distance de l’Ogre et décochat une flèche qui atteignit celui-ci au bras. Le monstre rugit de colère et se retourna violement, frappant les arbres les plus proches de sa massue meurtrière. Espeon profita de cette diversion pour invoquer les vents du Lorndor. Concentrant la puissance de sa magie, il contracta une masse d’air en un point bien précis. L’Ogre ne remarqua pas le vent qui se levait. Il ne pensait à rien. Il avait repéré son ennemi. Le détruire était tout ce qui pouvait importer pour la bête. Kililataupe reculait au fur et à mesure que le géant avançait. Il lui décocha une série de flèches rapides, guidés par la magie de l’air de l’Elfe.

* Espe mon ami c’et quand tu veux...*

*Tiens bon Kili, j’arrive*

Le géant abattit son arme sur l’archer. Celui-ci eu juste le temps de ranger son arme et de s’envoler sur le côté, aidé par sa maîtrise aérienne, pour éviter la masse qui fit trembler le sol avec un grondement dévastateur. L’onde de choc vit voler Kililataupe une nouvelle fois… contre son grès. Il atterrit lestement un peu plus loin. L’Ogre furieux couru vers lui, levant son arme une nouvelle fois, prêt à frapper. Soudain, il fut frappé par une puissance hors du commun qui le projeta dans les airs. Espeon avait concentré toute la masse d’air qu’il pouvait en un point de l’espace, et avait relâché cette puissance sur la bête qui fonçait sur son ami. Il contrôla alors la masse d’air qui frappa le monstre en pleine course, puis la fit revenir sur son ennemi par le haut. Le choc fit s’écraser l’Ogre sur le sol avec une violence inouïe.

"- Finis-le Kili !
- Avec plaisir !"

L’Elfe sortit alors une épée. Il l’enchanta, lui donnant la légèreté, la rapidité et la précision de l’air. Espeon plaquait le monstre au sol avec l’air qu’il manipulait, l’empêchant de bouger. Kili sauta sur l’Ogre, fit tournoyer sa lame dans un mouvement gracieux et l’acheva, plantant celle-ci dans le crâne de la bête. Elle se raidit et un sang noir jaillit de sa bouche. Dans un râle puissant la vie s’en alla du corps monstrueux. Kililataupe sortit son épée du crâne de l’Ogre. Espeon le rejoint. Tout deux étaient épuisés mais contents. Ils fouillèrent le mort et prirent ce qu’il avait de précieux. Puis ils rentrèrent, laissant ainsi leur ennemi.

"- Beau combat non ?
- La prochaine fois Espe, dépêche toi un peu plus pour lancer ton attaque. J’ai bien cru y rester !
- Mais tu es toujours là c’est l’essentiel."

Ils rentrèrent ainsi au camp, accueillit par les leurs. Le soir autour du feu, ils partagèrent leurs exploits.

"- Alors mes gaillards, bonne chasse ?
- Excellent même ! Kili et moi avons terrassé avec une certaine satisfaction un Ogre qui trainait autour de la forêt !
- Bien qu’Espeon ait un peu tardé, tout s’est passé pour le mieux.
- Excellent, excellent !
- Et toi Aronech, où t’en es-tu allé depuis l’aube ?
- Je suis allé avec Napo à la rencontre d’ambassadeurs alliés… Ils vont nous aider à construire un château. Vu notre nombre croissant, nous ne pouvons nous permettre de rester ainsi dans un campement… Et puis tu pourras ainsi tester tes nouveaux systèmes Espeon, mon cher Officier !"

Il adressa un clin d’œil malicieux à l’Elfe. Les amis passèrent ainsi la soirée autour du feu. Les flammes chaudes semblant sceller leur destinée et leur union fraternelle. Les Angels Thanatos s’émancipaient, grandissaient, évoluaient mais toujours ensemble… tous ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
http://labo.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Espeon Chronicles   

Revenir en haut Aller en bas
 
Espeon Chronicles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Fan-Fiction] Bionicle Chronicles 9: La Guerre des Vortex - Part II
» Sonic Chronicles La Confrérie Des Ténèbres
» The Saint Seiya Chronicles Chapter 1: Temple of Aries de Light-Gemini
» "The Saint Seiya Chronicles Chapter 1: Temple of Aries" par Light-Gemini
» Résident Evil : The Umbrella Chronicles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Cabaret Noir :: En Piste ! :: Sur les Planches !-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Signaler un abus | Forum gratuit